Envie de participer ?
Des anciens de l'ASN nous ont quittés...

De grands anciens Noaillais et membres du club viennent de nous quitter et avec eux pleins de souvenirs pour beaucoup tant ils ont marqué leur génération.

C'est d'abord Michel GRYGORENKO dont nous apprenions le décès en milieu de semaine.

Michel et sa famille c'est un pan entier du football à Noailles.

Il fut joueur au club de longues années et vous le retrouvez en photo avec deux de ses frères Anatole et Alexandre, disparus eux aussi. Ajoutons Simon ou plutôt Ptit Simon comme on disait qui jouait aussi et cela en a représenté des matchs de foot acharnés au début de l'histoire de l'ASN d'alors.

Et si je vous dis que Gismonde sa femme n'était autre que la fille de Mr Podevin, 1er Président du club cela vous montre l'importance de la famille.

Evidemment les descendants ont attrapé le virus, le bon celui-là et ses enfants Jean-Michel et surtout Thierry "tête d'or" n'ont pas manqué eux aussi de mettre le nom Grygorenko en avant sur les pelouses de la région.

Et puis pour compléter, le gendre, José Flavigny longtemps joueur de l'équipe première de l' ASN lui aussi et pour finir son fils Julien qui foula de longues années les pelouses Noaillaises pour le plus grand plaisir du grand père.

Michel bien connu pour son caractère c'est à dire un sacré caractère continua de longues années avec Gismonde, un autre caractère Gigi, à venir supporter les jaunes et bleus, leur club de coeur et pas une fois où je les rencontrais il ne manquait de parler du club et des résultats.

Et puis échangeant la nouvelle entre Noaillais, nous apprenions que René MACRE autre figure du club et de Noailles disparaissait à son tour.

La aussi vous pouvez retrouver une photo et là aussi avec ses frères Jean Paul et Daniel car les Macré c'était également une famille, de joueurs donc mais aussi de dirigeants et c'est surtout comme dirigeant et plutôt comme juge de touche que René a marqué l'ASN. Comme dans beaucoup de clubs à cette époque l'arbitre assistant de maintenant était le juge de touche donc et surtout le 12ème  homme de l'équipe comme on disait et René excellait dans son domaine.

Une seule chose comptait, son équipe et son club et il a donné tout ce qu'il pouvait tout comme son frère Daniel mais aussi ses parents, grands dirigeants de l' AS Noailles et commerçants à Noailles puisqu'ils tenaient le café des sports, lieu de rendez vous des footballeurs à l'époque.

J'associerais à ces deux figures de l'ASN une dame de Noailles que peu connaissait maintenant parmi les Noaillais actuels, c'est Madame DAMBREVILLE centenaire qui vient de s'éteindre elle aussi.

Madame DAMBREVILLE pour les footballeurs d'alors c'était là où avec un bon de 50 FRANCS donné par le club on allait acheter ses chaussures de foot car avec son mari elle tenait la cordonnerie située à côté du Crédit Agricole. C'était un temps que les moins de.....quarante ans ne peuvent pas connaître. On n'achetait pas ses chaussures par internet ou dans les grands magasins de sport, on allait à Noailles chez DAMBREVILLE...., on allait faire ses courses dans une des 6 oui 6 épiceries ou dans les deux boucheries, chez le quincailler ou encore acheter son téléviseur chez Annoepel....Souvenirs souvenirs pour certains.

Michel, Réné, Madame Dambreville, l' ASNC de maintenant vous salue et vous remercie car vous avez écrit de grandes pages du club mais aussi de Noailles.

Maintenant comme avant l'ASNC et Noailles c'est vraiment une histoire commune et c'est à des personnes comme vous que nous le devons.

Comptez sur moi pour continuer dans le chemin que vous avez tracé et honorer ainsi vos mémoires.

Francis BERTRAND

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.